Print this page

Bilan climatique - Avril 2015

Résumé des observations climatiques en Wallonie en avril 2015

De manière générale, avril 2015 se caractérise par une situation climatique très contrastée. La première décade, anormalement froide est suivie d’une décade sèche et ensoleillée durant laquelle le réchauffement a été rapide. La dernière décade, la plus pluvieuse peut être considérée comme « médiane ». Plus spécifiquement, les températures du sol et les minima sont fort bas durant la première décade et la température maximale est plus élevée que la médiane durant la deuxième décade d’avril.

Résumé des indicateurs agro-climatiques en Wallonie en avril 2015

Les observations agro-climatiques de ce mois sont à l’image de la grande variabilité attendue pour avril. Le réchauffement d’avril 2015 n’a pas permis d’atteindre la limite médiane inférieure des tendances des deux dernières décennies. Durant ce mois globalement sec, frais et ensoleillé, le déficit de saturation a atteint des valeurs élevées qui sont supérieures à la médiane durant deuxième décade (11-20/04/15). Une influence des masses d’air continental affaiblie par de faibles mouvements d’air a très probablement ralenti le réchauffement de la dernière décade d’avril 2015.

 

Analyse des observations climatiques en Wallonie - Avril 2015

 

Tendances thermiques

  • En avril 2015, les températures mensuelles maximales (14,2°C) et minimales(3,5°C) de Wallonie sont médianes. La variabilité thermique a été toutefois marquée. Les températures maximales de la deuxième décade (11-20/04) variant de 14,5 à 17,8°C sont plus élevées que la limite médiane. Les valeurs minimales sont descendues en dessous de la médiane durant la première décade (1-10) variant de -2,1 à 3,1°C.
  • La station de Feluy a été la plus chaude au niveau des maxima (12,3 à 17,8°C). Pour les minima, c’est à Seny qu’ils ont été les plus élevés (2,9 à 6,6°C). A Elsenborn, les températures maximales ont été les plus basses (8,6 à 14,5°C). A Bergeval, les minima ont été les plus bas (-2,1 à 1,1°C). La différence mensuelle  maximale entre ces extrêmes est en moyenne de 5,1°C pour les minima et de 3,6°C pour les maxima.
  • A Jemelle l’amplitude entre maxima et minima décadaires est la plus élevée (11,5 à 13,6°C). C’est à Elsenborn que l’amplitude est la moins prononcée (7,9 à 10,6°C).
  • Le nombre de nuits de gelée (6) est élevé en avril 2015, en particulier durant la première décade (1-10). A la station de Bergeval, la fréquence est maximale avec 17 nuits de gelée nocturne et le Nord-ouest n’a pas enregistré de gelées nocturnes.
  • En avril 2015, la température à 20 cm de profondeur dans le sol est en moyenne de 8,7°C. Cela correspond à la limite froide pour mars. De la dernière décade de mars à la première d’avril, les températures du sol sont inférieures à la limite inférieure de la médiane.    
    Elle a augmenté de 4,5°C entre la première (6,0°C) et la dernière décade (10,5°C). Le sol rayonne encore comme l’indique la différence positive entre températures moyennes du sol et minimales de l’air, tout en augmentant la chaleur accumulée.
  • A Ruette, la moyenne mensuelle et de la dernière décade de température dans le sol est la plus élevée (9,9°C). A Elsenborn, la température du sol est minimale (6,8).
  • Le rayonnement solaire durant la deuxième décade (13,8 kJ/cm²) a été plus élevé que la limite supérieure de la médiane. Localement, ce dépassement s’est aussi noté durant la troisième décade. Il s’en est suivi un réchauffement rapide de l’atmosphère et du sol.

Tendances pluviales

  • Les précipitations totales d’avril 2015 (en moyenne de 47,2 l/m²) sont médianes. La deuxième décade (11-20/03) a été fort sèche et la dernière décade a été la plus humide. Les valeurs obtenues sont médianes.
  • La station de Ruette (65,5 l/m2) est la plus pluvieuse. La station de LLN (27,4 l/m2) est la moins pluvieuse.

Tendances éoliennes

  • La vitesse du vent (1,82 m/s) est faible en avril 2015.
  • La station la plus venteuse est LLN (2,93 m/s). A Chimay la vitesse du vent a été moindre (1,03 m/s). La vitesse du vent des stations plus venteuses est en moyenne supérieure de 1,6 à 2,3 m/s par rapport aux stations moins venteuses.

Tendances historiques

Par rapport aux valeurs observées en avril durant les deux dernières décennies (1995-2014), les tendances de 2015 ont été plus contrastées. La deuxième décade (11-20/04) est sèche et très ensoleillée a permis au maxima d’atteindre des valeurs au dessus de la médiane. La première décade (1-10/04) par plus froide par rapport à la médiane des minima et au niveau des tendances moyennes du sol.