Print this page

Symptômes du mildiou

Sur feuille et tige

Le feuillage commence par présenter de petites taches jaunes puis brunes estompées. A la face inférieure du limbe, ces taches se couvrent d'un feutrage fragile blanc-grisâtre qui correspond aux sporangiophores et aux sporanges. Très rapidement, le centre de la tache se dessèche et noircit. Les folioles se désarticulent alors, retombent le long des fanes ou se détachent complètement.

L'attaque des feuilles peut entraîner celle des tiges, qui sont marquées par endroits de taches noirâtres ou brun-foncé. A leur niveau, les tissus s'affaissent et, très fréquemment, se produit la cassure de l'organe.

 

 

 

 

 

 

La photographie ci-contre montre la sporulation du mildiou sur la face inférieure d'une feuille de pomme de terre.

 

 

 

 

 

Sur tubercule

Le mildiou des tubercules se reconnaît en surface par des taches d'abord superficielles gris-bleuâtres ou brunâtres, de taille moyenne, isolées ou confluentes. A leur emplacement, la chair perd de sa fermeté et s'infléchit sous la pression du doigt.

Un tubercule atteint de mildiou, lorsqu'il est sectionné, montre des taches diffuses de couleur rouille. Dans la plupart des cas, l'attaque des tubercules par le mildiou constitue une porte d'entrée pour des surinfections bactériennes auquel cas la pourriture devient humide.