Print this page

Avertissements mildiou

Service d'avertissement mildiou
Rue Paul Pastur, 11
B-7800 Ath
Belgique

Tél. : +32 (0)68 264 632
Fax : +32 (0)68 264 635
E-mail : exper@carah.be

Pour vous abonner aux avertissements mildiou, contactez le Service d'avertissement dont vous trouverez les coordonnées ci-contre ou renvoyez le formulaire d'abonnement disponible ici.

Vous souhaitez voir un exemple d'avertissement ? Cliquez ici

Depuis la saison 2013, un site internet permet aux abonnés de visualiser les données météo, de consulter les courbes d’incubation du mildiou et d’obtenir l’avertissement pour 3 stations météo proches de leurs parcelles. Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site  www.avertissementspommesdeterre.be.

 

Comme chaque année, une brochure d'information concernant les produits phytosanitaires utilisables contre le mildiou est publiée par le Centre Pilote Pomme de terre. La version 2012 est en ligne à l'adresse suivante : Liste des produits pour la lutte contre le mildiou.

 

La mission du service d'avertissement est de déterminer les périodes les plus dangereuses pour une infection probable des cultures et de provoquer dès ce moment et de manière préventive une intervention de la part des agriculteurs par pulvérisation d'un film fongicide sur les plantes. En période de risque nul, le Service doit convaincre l'agriculteur de ne pas intervenir. Les avantages d'une telle stratégie de lutte sont évidents: par une intervention à bon escient, augmenter l'efficacité de la lutte, diminuer les coûts de production mais aussi minimiser l'impact négatif sur l'environnement en évitant les pulvérisations inutiles.

Différents paramètres sont pris en compte pour l'élaboration de l'avis :

 

Les grands principes de l'avertissement peuvent se résumer aux points suivants :

  • dès la levée générale des cultures dans une région donnée, le Service détermine par la collecte des paramètres climatiques les infections potentielles et leur durée d'incubation.
  • le premier avis de traitement est généralement donné à la fin de l'incubation du 3è cycle d'infection grave. Il pourra cependant être lancé dès la fin du deuxième cycle grave si les conditions sont très favorables à la maladie (hivers doux, primeurs infectées, pluviométrie et humidité importantes...).
  • étant donné la formation continue de nouvelles feuilles jusqu'au stade de tubérisation, le traitement sera renouvelé à la fin de l'infection potentielle très grave, grave, voire moyenne suivante.
  • des précipitations cumulées de l'ordre de 20 mm, surtout si elles sont d'intensité élevée, sont considérées comme ayant lessivé la matière active des fongicides de contact présente sur les feuilles : un nouveau traitement est recommandé dès qu'une nouvelle infection potentielle grave est observé.
  • les applications de fongicides sont demandées lorsque la cumulée d'incubation est la plus proche possible des valeurs 5,5/6. En effet des applications trop précoces risquent d'être délavées par les pluies avant l'infection suivante.
  • en fin de saison, les conditions climatiques sont généralement très favorables au développement de la maladie. Les avertissements sont alors lancés toutes les infections graves en fonction des chutes d'eau enregistrées. La protection des cultures à cette époque devient difficile et des avis de défanage sont lancés pour les cultures où la présence de mildiou est constatée. Il est également demandé d'assurer une protection jusqu'à la disparition complète des fanes.


Pour avoir accès à l'information, l'agriculteur doit s'abonner. Cet abonnement combine les informations météorologiques relevées aux différents postes, les informations nécessaires à la conduite de la culture avec les avis mildiou, pucerons et le défanage. Les avertissements mildiou sont basés sur l'interprétation des données météorologiques observées en Wallonie. Les avertissements pucerons pour les producteurs de plants sont basés sur le comptage de populations relevé au piège à aspiration de Gembloux et de Libramont.